AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Sam 14 Juin - 19:35

Jules & Chaley
Everyone hurts de same, what a shame


   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   
Date du RP: Quatorze juin deux mille quatorze
   Lieu précis du RP: L'hôpital, devant la chambre de Morgan
   Moment approximatif de la journée: Fin de matinée
   Autres informations: Facultatif, à rajouter si vous en ressentez le besoin ou l'envie


Dernière édition par Chaley M. Williams le Sam 14 Juin - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Sam 14 Juin - 19:51


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] « Mademoiselle Williams, à condition que vous ne vous promenez pas éternellement et que vous faites gaffe à tout signe de fatigue, vous pouvez vous lever et faire quelques pas. » Je regardai alors le médecin avec les yeux écarquillés, comme si je n’arrivais pas à croire ce qu’il venait de me dire pendant un instant. L’homme ne sembla même pas surpris de ma réaction, et garda son sérieux pour me faire comprendre qu’il ne plaisantait pas. Au bout du compte, je craquai, et je lui fis un sourire accompagné d’un petit « Merci… » tandis qu’il hochait la tête poliment et quittait la pièce, me laissant alors un peu de tranquillité pour décider ce que j’allais faire. Franchement, la question ne se posait pas; j’allais me lever, c’était certain. J’en avais assez de rester cloîtrée dans cette chambre, même si j’étais consciente que la situation s’y prêtait. De plus, je ne m’impatientais pas pour rien; je mourais d’envie de voir mon frère, et même s’il était dans le coma, je voulais entrer dans sa chambre, m’asseoir près de lui. Je voulais prendre de ses nouvelles moi-même, en gros, et non pas par l’intermédiaire d’une infirmière ou d’un médecin qui ne savait rien, au bout du compte. Bien décidée à me rendre à sa chambre, peu importe où elle se trouvait, j’enfilai un peignoir, puis lentement, je sortis de la chambre, me retenant aux murs de temps en temps lorsque je n’étais pas certaine de mes pas. Puis, j’allai demander le numéro de chambre de Morgan, et je me rendis en direction de celle-ci, me guidant dans l’hôpital encore mieux que je ne l’aurais imaginé, à croire que quelques jours étaient suffisants pour connaitre mon chemin dans ces couloirs austères. Une fois arrivée, je me postai à la porte, et voyant par la fenêtre qu’une infirmière était occupée avec Morgan, je préférai attendre à l’extérieur. Je m’adossai alors au mur, patientant en jetant de temps à autre des coups d’œil à l’intérieur de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Mai 2014.
Statut civil: Divorcée.
Lieu de résidence: #3005, Skyline Drive [Saunders town]
PROFIL✿ Inscrit le : 02/05/2014
✿ Messages : 95
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mar 17 Juin - 12:35

Chaley & Jules
"Everyone hurts the same, what a shame."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Madame Williams ? Je fronçais les sourcils en entendant ce nom, plus personne ne m’appelait comme ça depuis mon divorce qui datait depuis plusieurs mois maintenant. Ce numéro m’étant inconnu, il devait s’agir d’une personne qui n’était pas au courant que j’avais repris mon nom de jeune fille. Je m’apprêtais donc à lui expliquer l’erreur, bien que ce coup de fil m’était peut-être adresser, mais l’homme ne m’en laissa pas le temps et reprit. Bonjour, ici l’hôpital de Nassau. Nous avons cherché à vous joindre plusieurs fois, car vous êtes la personne à appeler en cas d’urgence de Monsieur Morgan Williams, qui a été admis à l’hôpital. Je blêmis en entendant ces paroles et n’écoutait déjà plus ce qu’il me disait. Je le remerciais et raccrochais rapidement, prenant ce dont j’avais besoin avant de monter dans ma voiture et me rendre à l’hôpital. Je n’avais pas revu mon ex-mari depuis notre divorce et même si tout ne c’était pas bien terminer entre nous, je me faisais du souci pour lui. J’espérais que ce n’était pas trop grave, mais si cela ne l’avait pas été, Morgan aurait très bien pour leur dire que je n’étais plus sa femme. J’essayais de ne pas penser au pire et arrivait rapidement sur les lieux, j’entrais et demandait à l’accueil la chambre de mon ex-mari. Je me rendis ensuite dans le couloir où il se trouvait, accélérant le pas et tombait finalement nez à nez avec mon ancienne belle-sœur. Chaley ? Demandais-je pour être sûr, mais surtout à cause du choc de la voir. Cela faisait beaucoup de choses en une journée et je ne me sentais pas prête à affronter mon ancienne famille. Sauf que je n’avais pas tellement le choix et m’avançait vers elle. J’avais énormément de questions à poser, mais je ne savais pas par où commencer. Je jetais un coup d’œil par la fenêtre pour découvrir Morgan, allonger et mon estomac se serra. Puis je reposais mon regard sur la blonde, voyant bien qu’elle aussi était blesser et lui demandait, une pointe de panique dans la voix. Qu’est ce qui c’est passer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mer 18 Juin - 13:27


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Au bout de quelques minutes d’attente à balader mon regard entre la chambre et le corridor, j’entendis une voix prononcer mon prénom, ce qui eut pour effet de me faire froncer les sourcils. Aux dernières nouvelles, personne n’était au courant de l’accident, et même si quelqu’un était au courant, je ne voyais pas qui ferait le voyage jusqu’ici pour venir voir comment Morgan se portait, comment je me portais, même si ma condition était beaucoup moins inquiétante que celle de mon aîné. Malgré toutes ces questions qui demeuraient sans réponse, je me retournai, et la personne que je vis me laissa complètement choquée. Je demeurai immobile, non pas parce que je n’avais pas vraiment la forme de bouger ou faire quoi que ce soit, mais plutôt parce que même si je l’avais voulu, je n’aurais pas su quoi faire sur le coup. Déjà, la personne qui se trouvait devant moi était probablement la dernière que je m’attendais à voir là, et que je voulais voir là, pour tout dire. Ensuite, une tonne de nouvelles questions se bousculèrent dans mon esprit; comment avait-elle fait pour être ici ? Était-ce ici, aux Bahamas, qu’elle était venue se réfugier après le divorce ? Comment avait-elle pu savoir pour l’accident ? Qui avait pu la contacter ? Et finalement, pourquoi avait-elle le culot de se présenter ici, alors qu’indirectement – non, directement plutôt – tout était sa faute ? Je sentis une colère monter en moi à cette dernière pensée, et pendant un instant, je pensai dire à Jules de partir, qu’elle n’était pas la bienvenue ici, mais en même temps, cette idée me brisait le cœur, parce que malgré les derniers évènements, le fait que je ne comprenais toujours pas pourquoi elle avait quitté Morgan ainsi, sans prévenir, sans laisser entrevoir quelconque signe d’une relation en péril, Jules avait été une proche amie pendant longtemps, et j’aimerais beaucoup la considérer ainsi encore aujourd’hui, mais j’avais bien du mal à y arriver. Pinçant les lèvres et serrant les poings pour ne pas dire ou faire quelque chose que je regretterais, je la laissai me demander ce qui était arrivé. Ça, au moins, je pouvais y répondre facilement. Je lâchai alors : « Il a trop bu et il a pris le volant. », sortant une réponse un peu plus sèche et plus brève que je ne l’aurais voulu. Toutefois, alors que je détournais le regard pour ne plus confronter Jules, ne sachant que dire de plus, je me retrouvai à regarder Morgan, et j’eus un nouveau pincement au cœur, une boule d’émotion me prenant à la gorge, m’empêchant définitivement de parler davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Mai 2014.
Statut civil: Divorcée.
Lieu de résidence: #3005, Skyline Drive [Saunders town]
PROFIL✿ Inscrit le : 02/05/2014
✿ Messages : 95
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Ven 11 Juil - 0:21

Chaley & Jules
"Everyone hurts the same, what a shame."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La dernière demi-heure s’avéra être assez éprouvante, pour moi qui avait décidé après mon divorce, de coupé les ponts avec chacun des membres de mon ex belle-famille, ainsi que de mon ancien époux lui-même, et voilà que tout me tombait dessus tout à coup. J’aurai largement préférer ne jamais plus avoir de leur nouvelles, si cela voulait dire qu’ils étaient en bonnes santé, que de me retrouver dans ce cas de figure. Malgré mes différents avec Morgan, je n’avais jamais voulu son malheur et me sentait vraiment mal de le voir dans ce lit d’hôpital, inconscient. Contrairement à sa sœur, Chaley, qui était bien là, devant moi et qui ne semblait pas très heureuse de me voir, même légèrement surprise. Ce n’était pas étonnant, puisque ce n’était pas elle qui m’avait contacté et elle devait être bien loin d’imaginer que j’étais toujours le numéro d’urgence à appeler, de son frère. Laissant les explications pour lui tard, je lui demandai directement ce qu’il c’était passé, légèrement paniqué. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre de sa part, me doutant bien qu’elle ne devait plus tellement me porter dans son cœur. Le fait qu’elle serra les poings et me répondit sèchement, me fit clairement comprendre qu’elle n’était pas passée au-dessus de ma demande de divorce. Comprenant que je n’étais pas la bienvenue, je ne me décontenançais pas pour autant, m’inquiétant réellement pour l’homme. Je lui laissais quelques minutes, voyant bien que l’état de son frère la préoccupait tout autant et que ce n’était certainement pas le lieu, ni le moment pour des règlements de compte. J’essayai ensuite de lui faire un mince sourire, que je voulais réconfortant, avant de demander. Et il à quoi en fait ? Toi ça va ? Vint ensuite la question la plus importante et qui me tourmentait depuis que j’avais reçu ce coup de téléphone et je ne pus la garder plus longtemps pour moi. Qu’est-ce que vous faisiez ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mar 22 Juil - 13:55


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Pour tout avouer, j’aurais bien voulu que le propos très court, très simple que j’avais lâché à propos de l’accident pour expliquer la situation à Jules soit le seul que je doive dire, puisqu’apparemment, c’était plus difficile que je le croyais d’en parler, même si cela faisait déjà quelques jours que l’accident était survenu. Toutefois, c’était un peu compréhensible, puisque c’était la première fois que j’en parlais à quelqu’un, et il fallait que ce quelqu’un soit probablement la dernière personne que je voulais voir ici. Je n’étais pas du genre à m’énerver rapidement, mais là, je sentais une colère, une rancune bouillonner en moi en repensant au fait que si nous étions venus aux Bahamas, c’était parce que Morgan s’était vu plaquer par Jules. S’il avait trop bu, c’était qu’il tentait d’oublier, et en somme, tout cela était la faute de Jules. À ce que je sache, Morgan n’avait rien demandé, il aimait la jeune femme, et puis, tout s’était terminé soudainement. J’avais vu mon frère impuissant, malheureux, et maintenant dans un coma qu’il ne méritait pas, sans savoir s’il allait s’en sortir ou pas. Devant toutes ses pensées qui se bousculèrent, j’eus beaucoup de mal à ne pas hurler sur Jules lorsque je lui répondis : « On n’en sait rien, et on ne le saura pas tant et aussi longtemps qu’il ne sera pas réveillé. » J’omis volontairement de dire comment j’allais, parce que même si physiquement, je m’en étais plutôt bien sortie, mentalement, ça n’allait pas du tout, mais je ne voulais pas le faire savoir, supposant même que c’était une évidence. Je pinçai les lèvres, essayant de me calmer, mais ce fut vain; lorsque Jules me demanda ce que nous faisions ici, j’explosai, et je lui dis, d’une voix brisé, mais enragée : « Se changer les idées. Il fallait qu’il se change les idées, parce qu’il est une véritable épave depuis que tu lui as demandé de divorcer. » Je marquai une pause, puis en baissant la tête, pour parler surtout à moi-même, j’ajoutai : « Super les vacances, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Mai 2014.
Statut civil: Divorcée.
Lieu de résidence: #3005, Skyline Drive [Saunders town]
PROFIL✿ Inscrit le : 02/05/2014
✿ Messages : 95
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mar 5 Aoû - 22:38

Chaley & Jules
"Everyone hurts the same, what a shame."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avec tout ce qui c’était passé, Jules savait bien qu’elle n’allait pas être accueillie à bras ouvert, mais espérait tout de même pouvoir mettre les règlements de compte de côté, pour la journée ou au moins le temps du rétablissement de Morgan. C’est pourquoi elle n’hésita pas à rentrer dans le vif du sujet juste après avoir retrouvé son ancienne belle-sœur. Malgré leurs antécédents, la jeune femme s’inquiétait réellement pour son ex-mari et c’est avec sincérité qu’elle demandait de ses nouvelles, tout comme elle voulait savoir l’état de Chaley, qui semblait tout de même moins préoccupant. Elle essayait de garder un ton sympathique et complaisant en s’adressant à elle, pour lui montrer qu’elle n’était pas là pour déterrer la hache de guerre, même si la jeune femme avait toutes les raisons de lui en vouloir. Malheureusement, sa tentative ne fonctionna pas vraiment puisqu’elle sentit son interlocutrice toujours aussi tendu, avec l’impression qu’on devait lui arracher les mots de la bouche. Jules déglutit, les nouvelles n’étaient vraiment pas rassurantes, en plus du fait qu’elle n’était pas la bienvenue et cela ne faisait qu’accentuer son malaise. Elle commençait réellement à avoir peur pour l’homme allongé, inconscient et ne se sentait pas prête à subir une crise de la part de sa sœur. Même si elle serait justifiée, car elle devait être sur les nerfs après cet accident et l’état de son frère ne faisait que l’accentuer, ce qui rendait la présence de Jules d’autant plus irritante pour elle. Elle n’allait donc pas en rajouter une couche et ne releva pas le fait qu’elle ne lui ait pas précisé son propre état. Même si sa question pouvait paraître stupide au vu de ce qu’elle venait de dire, pour être sûr, elle se risqua à demander d’une petite voix. Donc ça veut dire qu’on ne sait pas quand il va se réveiller ? Mais lorsqu’elle eut demandé ce qui les avait amenés ici, puisqu’il vivait à des milliers de kilomètres de là aux dernières nouvelles, elle le regretta aussitôt, car c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Elle sursauta lorsque Chaley explosa, ne s’attendant pas à tant de colère dans sa voix, surtout qu’elle ne criait pas et Jules se crispa, la laissant finir, complètement abasourdie. Si elle voulait la faire culpabilisé, elle avait totalement réussi son coup, tout était sa faute et elle sentie son cœur se serrer en l’apprenant. Jamais ils n’auraient dû prendre de vacances ou sortir boire si cela n’avait pas été pour réparer le cœur brisé de Morgan. Et s’il lui arrivait malheur, elle s’en voudrait pour le restant de ses jours et ne se le pardonnerait jamais. Ne sachant plus où se mettre, elle baissa sa tête et entendit à peine la suite de ses propos et ne trouvant rien à dire de plus, elle dit, la voix légèrement tremblante. Je suis vraiment désolé. Cela était bien peu comparer à la gravité de la situation, elle en était bien consciente, mais c'était la vérité, jamais elle n'avait voulu de mal à l'un ou l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mer 13 Aoû - 18:24


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Dans un hochement de tête négatif, je me surpris à ajouter un « S’il te réveille… » qui comprenait un tantinet d’exagération, mais qui pouvait être quand même plausible, vu la situation. Avec n’importe qui d’autre, je l’aurais gardé pour moi, d’autant plus que je trouvais que c’était une insulte à l’adresse de Morgan de me montrer pessimiste. D’ailleurs, je tournai la tête vers mon frère, comme si je voulais m’excuser à son adresse d’avoir dit une telle chose, mais je ne le regrettais toutefois pas. Cela faisait probablement de moi une langue de vipère pour le coup, parce que mine de rien, je cherchais à atteindre Jules en disant une telle chose, mais je jugeais qu’il valait mieux qu’elle comprenne à quel point Morgan avait eu mal, même si les mots ne pourraient jamais le décrire justement. En fait, je crois que jamais je ne pourrais expliquer la souffrance que j’avais vu dans les yeux de Morgan, parce que lui seul l’avait vécu, et moi, j’avais été une spectatrice impuissante dans tout cela, et je l’étais toujours, parce que je ne pouvais rien faire pour faire en sorte qu’il se réveille indemne, sauf attendre, attendre et espérer. Ça me frustrait, ça me rendait folle, et Jules ne venait certainement pas aider à ce que ça aille mieux, ce qui expliqua pourquoi j’explosai, que je mis la faute sur elle, entièrement. Peut-être n’aurais-je pas dû, peut-être que ce n’était pas totalement sa faute, mais elle était la source de la tristesse de Morgan, et de ce fait, elle avait une part à jouer dans cet accident. Au bout du compte, le fait que j’aie tenté de lui faire comprendre clairement eut son effet, puisqu’elle s’excusa, avec une voix dotée de beaucoup moins d’assurance qu’avant. Pendant un instant, l’envie me prit d’en rajouter une chose, de laisser sortir toute la frustration que j’avais, toute la colère que j’aurais voulu déverser sur Jules, mais en la regardant dans les yeux, en voyant qu’elle ne savait pas trop où se mettre – comme moi d’ailleurs, pour tout dire – je me ravisai. Je pinçai alors les lèvres, histoire de ne pas dire des bêtises plus grosse que moi, puis je passai difficilement ma main dans mes cheveux qui ressemblaient fort probablement à un grand n’importe quoi, puis j’abandonnai l’idée à mi-chemin, lâchant finalement : « Qu’est-ce que tu fais ici, toi ? » Il était vrai que je ne lui avais pas posé la question, et que je me doutais bien qu’elle n’avait pas quitté les Etats-Unis seulement pour venir voir Morgan, c’était même impossible. De plus, cela me permettait de ne pas dire un truc du genre « C’est rien », ou accepter ses excuses, parce que je ne pouvais pas le faire, c’était tout simplement hors de question, pour le moment, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Mai 2014.
Statut civil: Divorcée.
Lieu de résidence: #3005, Skyline Drive [Saunders town]
PROFIL✿ Inscrit le : 02/05/2014
✿ Messages : 95
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Mer 27 Aoû - 0:21

Chaley & Jules
"Everyone hurts the same, what a shame."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme réponse à la question que venait de poser de Jules, sur le fait qu’ils ne savaient pas quand Morgan se réveillerait, son ancienne belle-sœur sous-entendit qu’il ne pouvait pas dire avec certitude qu’il le ferait. A l’entente de ces mots, la blonde frémit, le genre de frisson glacial de la peur lui parcourut les bras, car oui, elle s’inquiétait pour l’homme et l’idée que ses yeux ne se rouvrent plus jamais, lui retournait l’estomac. Si Chaley essayait de la faire culpabiliser, elle réussissait haut la main. Elle replia alors ses bras sur sa poitrine, pour se protéger du froid de cet hôpital, qui respirait soudainement la mort et la maladie, ce qu’elle n’avait pas encore remarqué jusque-là. Savoir que son ex-mari ne s’en sortirait peut-être pas était surement suffisant pour la journée, mais non, Chaley décida de prendre ce moment pour lui crier dessus et lui exprimer le fond de ses pensées, la rancœur qu’elle ressentait envers Jules puisque tout semblait être sa faute. Elle resta alors là pétrifié, la laissant dire, elle savait qu’elle pensait ce qu’elle disait et qu’elle avait surement besoin de les dire, d’exprimer sa colère. Même si cela rendait évidemment mal la pianiste qui baissa les yeux, confuse et cherchant à ce blâmer elle-même à présent. Elle ne savait quoi ajouter, à part qu’elle était désolée, d’une petite vois qui ne lui ressemblait pas. Elle, la femme fort à la répartie tranchante, ce retrouvait les larmes aux yeux, suites à la découverte qu’elle était l’auteur de deux vies gâcher. Il lui fallut un peu de temps pour reprendre ses esprits et étonnamment Chaley ne s’y opposa pas, intentionnellement ou simple coïncidence, quoi qu’il en soit, elle en était reconnaissante. La question de son interlocutrice lui permit de relever son regard vers elle, espérant avoir retrouvé le contrôle de sa voix pour pouvoir lui répondre, elle se garda tout de même un court instant où elle pinça les lèvres, avant de prendre la parole moyennement sûre d’elle. C’est ici que je suis venue m’installer. Je pensais que ce serait suffisant pour ne pas que l’on se recroise, mais il faut croire que non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Ven 29 Aoû - 19:47


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comme je le pensais, Jules me dit qu’elle n’était pas venue seulement pour voir Morgan. Je me doutais bien qu’elle ne l’aurait probablement pas fait, sauf si elle s’en voulait de ce qui s’était passé, qu’elle voulait être auprès de lui pour l’aider à récupérer, qu’elle voulait laisser tomber cette idée de divorce. Vu comment elle était mal à l’aise, comment elle était inconfortable depuis le début de notre conversation, je savais dès le départ en posant la question que ce n’était pas pour cela. En revanche, je ne m’attendais certainement pas à ce qu’elle me dise qu’elle était carrément venue s’installer en ces lieux paradisiaque, et que pire encore, elle croyait que c’était suffisamment loin pour ne plus recroiser Morgan, pour ne plus me recroiser par la même occasion. Même si je savais parfaitement qu’elle avait des raisons valables de nous éviter, et que moi aussi par la même occasion, puisque je n’avais certainement pas demandé à la revoir ici aujourd’hui, je ne pus m’empêcher d’être quelque peu vexée par sa réponse. Dans ma tête, c’était à croire que malgré ce qui s’était passé entre elle et mon aîné, notre amitié s’était effacée tout d’un coup, comme si elle n’avait jamais existé, alors que ça faisait des années que nous nous connaissions, bien avant qu’elle fréquente mon frère. Histoire de ne rien dire à ce sujet, de ne pas avoir un accès de colère encore une fois, je ne fis pas un mot, me contentant de pincer les lèvres pour retenir toute envie de dire quoi que ce soit que je pourrais regretter par la suite. Cependant, je ne me retins pas de demander : « Qu’est-ce qui s’est passé, Jules ? Pourquoi il a fallu que tu en arrives à ce point, que tu te casses limite sans rien dire, que tu le laisses comme ça ? Qu’est-ce qu’il t’a fait ? » Tout ce que je voulais par ces questions, c’était comprendre ce qui avait pu se passer, parce que pour tout dire, je n’avais pas eu droit à bien des détails, sauf un Morgan complètement anéanti, confus, qui ne comprenait absolument rien, lui non plus. Le fait qu’elle me dise qu’elle s’était éloignée « le plus possible », c’était ainsi que je l’interprétais, m’avait fait repenser à toutes ces interrogations, et je préférais de loin mettre les choses au clair plutôt que de tourner autour du pot, peu importe le genre de malaise que ça jetterait dans la discussion qui était déjà froide et bien inconfortable comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Mai 2014.
Statut civil: Divorcée.
Lieu de résidence: #3005, Skyline Drive [Saunders town]
PROFIL✿ Inscrit le : 02/05/2014
✿ Messages : 95
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Lun 1 Sep - 12:31

Chaley & Jules
"Everyone hurts the same, what a shame."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une fois que la discussion fut redescendu, je pus retrouver mes esprits et ravalait les larmes qui avait manqué de couler. Chaley me demanda alors ce que je faisais ici et je lui répondis honnêtement que j’étais venue m’installer aux Bahamas dans l’espoir d’être assez loin d’eux. J’avais peut-être été un peu égoïste en faisant ça, parce que je ne me sentais pas capable de regarder Morgan en face après ce que je lui avais fait, mais c’était également pour son bien, pour ne pas qu’il n’ait à me voir chaque jour. Et ainsi, cela l’empêchait de me poser trop de questions et que j’ai à lui mentir ou pire, de lui révéler la vérité dont j’avais honte. C’était pourquoi j’avais décidé de partir sans me retourner et jusqu’à présent, j’avais réussi à vivre avec. Mais maintenant que je le voyais au bord de la mort, c’était dur à supporter et j’étais submerger par la culpabilité. Je n’avais jamais voulu lui faire de mal, c’était le mieux pour lui que je divorce, même s’il ne pourrait jamais le comprendre. C’était toujours mieux que d’avoir une femme fausse. J’appréhendais l’incompréhension de mon ancienne belle-sœur et ses questions ne tardèrent évidemment pas à arriver. Elle voulait savoir ce qui c’était passer, pourquoi j’avais agi si vite et sans laisser d’indice qui pouvait laisser croire que je n’étais pas heureuse, et c’était légitime de me demander ça. Cependant, je ne pouvais pas y répondre, je ne saurais quoi dire pour me défendre ou m’expliquer. Tout était ma faute, je ne pouvais pas le nier, mais lui avouer ce que j’avais fait et avec qui, c’était impossible. Je repensais à cette nuit que j’avais passée avec Shailene, même si j’en avais oublié certain détails, je ne pouvais certainement pas oublier que j’avais trompé mon mari. Par-dessus le marché, elle se trouvait ici et je ne voulais vraiment pas me retrouver à gérer une crise de sa part ou de mon ex-mari, s’il savait tout. Je n’allais pas mentir à Chaley, ce n’était pas la bonne solution et je me contentais simplement de lui dire le strict minimum, sans lui cacher que je ne lui disais pas tout. Ce n’est pas sa faute, il n’a rien fait. Mon regard se posa sur le corps inerte de Morgan à travers la vitre, un petit sourire nostalgique sur les lèvres. Il a toujours été parfait avec moi et je l’aimais, je te le jure. Mais il s’est passé des choses qui ont fait que je ne pouvais plus rester avec lui. Je n’étais pas assez bien pour lui. C’est mieux comme ça, crois-moi.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   Jeu 11 Sep - 20:21


Jules & Chaley
Everyone hurts the same, what a shame

   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Entendre Jules me dit que Morgan n’avait rien fait pour provoquer leur divorce me rendait particulièrement confuse. Pourquoi ? Parce que je savais bien que parfois, les choses n’allaient pas dans un couple, et cela menait à une séparation, mais après, au point que la jeune femme que je considérais comme mon amie, voire comme ma sœur, veuille quitter le pays histoire d’être certaine de ne plus le voir. Je n’étais peut-être pas une experte des relations amoureuses, mais j’étais capable de voir que quelque chose clochait, qu’il y avait anguille sous roche et que malgré son discours, malgré le fait qu’elle voulait s’assurer de ne pas me blesser ou insulter Morgan, si je pouvais le dire ainsi, il me manquait une partie de la vérité. Cela m’embêtait, vraiment, et je ne savais pas trop comment réagir. Devais-je lui demander de me dire réellement ce qui s’était passé, ou bien devais-je me taire, faire comme si c’était là la véritable explication, ou bien acquiescer et ainsi rester sur ma faim sans savoir pourquoi Jules disait ne pas être méritante de Morgan, surtout que ces derniers temps, celui-ci s’était montré particulièrement arrogant en raison de son boulot et tout ce qui vient avec ? Je pinçai les lèvres, me retrouvant alors devant un grand dilemme. Puis, je poussai un soupir, sachant clairement que je n’avais pas la force physique et psychologique pour argumenter sur la question. Je dis alors, même si ça ne me plaisait pas vraiment : « Si tu le dis… » Puis, je marquai une pause, comme si soudainement, j’étais en paix avec tout cela, mais je ne l’étais clairement, et tant et aussi longtemps que Morgan ne le serait pas, alors jamais je ne pourrais l’être. Je poussai un soupir, et je dis : « Non en fais, tu sais quoi ? Je m’en fous de tes explications à la noix. Ça ne changera rien à ce qui s’est passé, de toute façon. Ce qui est fait est fait. » Je marquai alors une petite pause, sachant pertinemment que ce propos, sans aucun contexte, n’avait limite pas de sens. Toutefois, je ne pouvais certainement pas dire ce que je pensais sans marquer une pause, sans trouver le courage de le faire, parce que même si j’étais furieuse, que j’en voulais à Jules, cela ne me faisait pas vraiment plaisir de lui lancer, d’un ton plus hésitant : « Rien ne sera jamais pareil de toute façon. » Ce qui était difficile dans le fait de dire cela, c’était surtout que non seulement, je parlais de nos relations respectives avec Morgan, mais aussi entre elle et moi, parce que je ne savais même pas à ce point si notre amitié de toujours pourrait survivre après un tel événement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame   

Revenir en haut Aller en bas
 

JULES ∞ Everyone hurts the same, what a shame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les petites maisons de Jules GOSSELIN
» Le Havre - Rue Jules Siegfried
» La Normandie de Jules Janin.
» Jules SIEGFRIED (1837-1922)
» The wall of Shame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Beautiful Lie 2.0 :: Nassau City :: Bay Street :: Premiers secours :: Hôpital-