AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Dim 1 Juin - 21:16

Kyrot.
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!




Date du RP: 01.06.2014
Lieu précis du RP: vestiaires.
Moment approximatif de la journée: soirée.
Autres informations: Facultatif, à rajouter si vous en ressentez le besoin ou l'envie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Dim 1 Juin - 21:21

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

22h30. Je regarde ma montre, stressée, comme à chaque fois que je dois monter sur scène. J’ai beau faire ça depuis un petit bout de temps, j’ai toujours la même pression qui me guette et me rend en proie à des crises de panique, et dans ce cas-là, mes tocs de vérification ressurgissent. Afin de me calmer et de m’éviter une pression supplémentaire inutile, je vérifie que j’ai bien toutes mes affaires, avant de me rendre compte qu’il me manque mon sweat que j’enfile à la fin de mon set. Je regarde encore une fois ma montre. Ayant encore trois quarts d’heure devant moi, je décide de descendre en vitesse récupérer ledit pull, sans prendre la peine de me couvrir n’ayant pas de temps à perdre non plus. Je commence ma course avant de me rendre compte que mes quinze centimètres de talons me gênent plus qu’autre chose et les prend par conséquent à la main. Une fois arrivée aux vestiaires, je trouve Elliot, mon Elliot, et ne peux retenir mon sourire béat comme à chaque fois que je suis en sa présence. Je l’embrasse tendrement et dis « salut chéri ! Tu bosses jusqu’à tard ? », toujours mon sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Lun 2 Juin - 18:53


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Alors que certains attendaient leur pause comme si leur boulot était la fin du monde et qu’ils ne se supportaient plus, toi, tu ne te cassais pas la tête, et lorsqu’on venait prendre ta place à la table où tu avais été assigné, tu remerciais ton remplaçant, puis tu te rendais dans le vestiaire des employés afin de manger un peu, te détacher de l’ambiance parfois bruyante du casino, puis tu y retournais lorsque le tout était terminé. Tu ne faisais pas grand-chose, et même que pour certaines personnes tu n’en profitais pas au maximum à leur avis, mais tu t’en moquais, d’autant plus que la notion de pause t’était encore peu familière, n’ayant jamais vraiment connu ce concept pendant tes années de service à l’armée. Fidèle à tes habitudes, tu te rendis dans le vestiaire, puis tu sortis ton téléphone, histoire de regarder tes messages, puisqu’à une heure pareille, manger n’était plus vraiment nécessaire dans ton cas. Toutefois, tu fus soudainement interrompu par une personne déboulant dans le vestiaire, et cette personne n’était nulle autre que ta petite-amie, Kyrah. Compte tenu que les choses se déroulaient plutôt bien entre vous présentement, tu aurais dû être content de la voir, mais tu demeuras quelque peu choqué, si bien qu’il fallut que tu fasses un effort pour lui rendre son baiser avant de lui répondre, légèrement gêné : « Hum… Normalement je finis vers une heure du matin… » Puis, tu te décalas quelque peu, et tu remarquas ce qui te gênait tant. Tu fronças légèrement les sourcils, tentant de ne pas paraître trop froid, et tu dis : « Sympa, la tenue… » C’était bien ridicule ce que tu venais de dire, d’autant plus que tu savais parfaitement que si tu étais persuadé qu’elle s’était vêtue ainsi pour toi exclusivement, tu en auras été plus que ravi – tu demeurais un homme, après tout – mais non; c’était pour d’autres qu’elle s’habillait ainsi, et même si elle t’avait expliqué les raisons entourant son second emploi, tu ne pouvais pas t’empêcher d’avoir un peu de mal avec ça, fort probablement par jalousie, purement et simplement.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mar 17 Juin - 20:59

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Enthousiaste de voir mon petit-ami, je me comportais comme lorsque nous étions ensemble, néanmoins, je mis peu de temps à comprendre ce comportement n’était pas évident aux yeux du jeune homme. Tandis qu’il m’embrassait du bout des lèvres, je fronçais les sourcils, et ma perplexité ne fit qu’augmenter lorsqu’il répondu à ma question. Cependant, je ne mis pas longtemps avant d’avoir une réponse aux interrogations que je venais de poser. En effet, il me jugea de haut en bas avant de balancer une remarque froide qui eut un double effet sur moi. Vexée, je fronçais les sourcils avant de m’éloigner de lui et poser les mains sur les hanches. Ne voulant pas faire de scandale, je respirais un grand coup avant de le prévenir, la tête baissée « Eliott, je t’en supplie, ne commence pas. Ne fous pas tout en l’air. ». Je n’avais pas la force de me battre avec lui, pas encore une fois. Après tout, il savait ce que je faisais, et par-dessus tout, il savait pourquoi ; il n’avait pas le droit de me faire ça, pas quand tout était bien reparti entre nous deux. De plus, étant habituée à cette tenue, je n’étais pas plus gênée que ça, par conséquent j’aurais apprécié le fait qu’il ne tente pas de me foutre mal à l’aise comme il venait de le faire. Me sentant tout d’un coup dénudée, j’attrapais violemment le sweat que j’étais venue chercher, l’enfilais et claquais la porte de casier avant de tendre les bras en croix et dire « voilà, satisfait ? », un sourire forcé aux lèvres. J’étais consciente qu’en disant je n’avais fait qu’augmenter ma colère, mais je n’avais pas pu me retenir. De la part d’une autre personne, la remarque ne m’aurait rien fait, mais que mon propre petit-ami soit si peu compréhensif alors qu’il me connaissait par cœur me faisait mal plus qu’autre chose, et quand j’avais mal, j’étais agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mer 18 Juin - 13:43


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Suite à la réponse de ta petite-amie, tu dus inspirer profondément en t’efforçant de le faire discrètement pour ne pas te fâcher, histoire de ne pas « recommencer » comme elle te l’avait dit. Tu ne voulais pas recommencer, ce n’était pas ton intention, mais tu ne pouvais pas tout simplement t’empêcher de te sentir mal quand tu la voyais ainsi, puisque tu savais parfaitement qu’elle s’était vêtue ainsi pour faire plaisir à d’autres hommes, des inconnus qui se pointaient à la taverne bien souvent pour échapper à leur femme et croire qu’il ne s’adonnaient pas à l’adultère. Kyrah t’avait expliqué pourquoi elle faisait cela, et tu t’étais efforcé de l’accepter, ou du moins, de ne pas lui faire une crise à chaque fois qu’elle devait se présenter à son second boulot, mais tu ne pouvais rien y faire, ça te chicotait quand même, et ton embêtement par rapport à tout cela avait un impact sur ta petite-amie que tu savais impulsive. Tu en eus une preuve claire lorsqu’elle sembla s’énerver et enfila un sweat par-dessus sa tenue, te demandant si tu en étais satisfait. À vrai dire, si elle pouvait faire son spectacle vêtue ainsi, oui, tu en serais satisfait, mais tu savais que si elle avait fait ça, c’était parce qu’elle avait réagi au quart de tour à ton propos, et que si jamais tu ne faisais pas quoi que ce soit pour calmer le jeu, alors vous alliez probablement vous disputer dans ces vestiaires, et tu n’en avais pas envie, d’autant plus que tu considérais encore votre relation fragile depuis que vous étiez revenus ensemble après votre rupture. Tu t’étais alors promis de tenter de faire des efforts pour ne pas céder à tes pulsions, même si cela impliquait que tu prennes le temps de réfléchir tes propos avant de dire quoi que ce soit, chose plutôt difficile te concernant, puisque tu n’en avais pas nécessairement l’habitude. Au bout du compte, tandis que tu passais une main dans ta nuque un peu nerveusement, tu lui dis : « Tu sais parfaitement ce que je voulais dire par là Kyrah… T’as pas à en être insultée.. » Enfin, tu ne pensais pas qu’elle devait être insultée, mais tu savais aussi que ton propos avait été un tantinet maladroit, et tu te surpris même à baisser la tête tel un enfant pris en faute en espérant que ce serait assez pour atténuer toute dispute potentielle.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Jeu 26 Juin - 22:08

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Je ne voulais pas m’énerver, je nous voulais sincèrement pas, d’une part parce que je savais qu’à un moment il faudrait que je quitte Elliot, et si je le faisais en pleine dispute ça m’occuperai tout l’esprit jusqu’à ce que je le revois, et que soit je m’énerve encore plus, soit je tombe dans ses bras, ma réaction dépendant de la réussite de mon numéro. Mais surtout, j’avais peur que si nous nous engueulions encore une fois notre couple ne tienne pas le coup. En effet, quel couple venant de se remettre ensemble s’engueule comme du poisson pourri dans un lieu public ? Pas un couple fait pour durer en tout cas. Cependant, lorsqu’il me dit que je n’avais pas à me sentir insultée, ce fut plus fort que moi et dis « Pas me sentir insultée ? Tu as vus comment tu réagis alors que t’es sensé être mon petit-ami ? Imagines comment les autres gars doivent me voir, et surtout que je dois faire un spectacle dans cette tenue ! ». Je soupirai en baissant la tête et regardant mes pieds. Ma respiration était saccadée par la colère, mais je ne voulais pas exploser là, du moins, si je laissais part à mes émotions, c’était des larmes qui allaient faire leur apparition, ce qui se ressentit lorsque je dis « surtout que tu sais que je ne fais pas ça par plaisir. » doucement. Je reniflais discrètement tout en essuyant du revers de la main mes larmes qui commençaient à couler. Pour moi, s’il n’assumait pas ce que je faisais, je me voyais mal continuer avec lui, sachant que j’avais moi-même du mal à assumer pour moi. A cette pensée, je fondis en larmes tout en m’asseyant sur le banc devant les casiers, la tête dans les mains. « Si tu n’arrives pas à accepter, je suis désolée mais ça ne va pas marcher, je ne peux pas vivre sans ce métier. Je ne gagne pas assez pour vivre, je te l’ai déjà dit. Par-dessus tout, ça me donne l’impression que t’as pas confiance en moi, et ça c’est ce qu’il y a de plus vexant. ». Je ne voulais pas qu’il prenne ça pour une phrase de rupture, je ne voulais pas rompre avec lui, c’est pourquoi je me sentis obliger d’attraper sa main et d’enlacer mes doigts dans les siens dans la mesure du possible, et de l’embrasser, n’ayant pas le courage de me lever et l’embrasser lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Dim 29 Juin - 21:04


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Devant la réaction de ta petite-amie, tu baissas honteusement la tête, réalisant que ta tentative pour rattraper le coup et éviter une dispute n’était rien d’autre qu’un lamentable échec. Ne sachant que réponse, tu ne dis rien, sachant pertinemment que Kyrah ne faisait pas cela par plaisir. Pour tout dire, ça ne te faisait pas plaisir non plus, mais tu l’avais accepté, d’une certaine façon, bien qu’une partie de toi aurait bien voulu apprendre à Kyrah à jouer aux cartes et lui expliquer les règles de chacun des jeux pour qu’elle puisse avoir un emploi au casino, elle aussi. Cependant, tu n’avais jamais vraiment eu l’occasion de le faire, et de plus, tu ne te voyais pas la forcer ainsi. Tu étais peut-être un tantinet jaloux, inconfortable dans la situation, mais tu n’étais pas possessif, après tout. Tu aimais Kyrah, et tu avais été malheureux quand vous vous étiez séparés. Par conséquent, tu ne voulais pas que cela arrive de nouveau. C’est pour cela que tu eus peur tout à coup lorsqu’elle te dit que ça ne pourrait pas marcher si jamais tu n’acceptais pas la situation. Ce fut la phrase qui te fit relever la tête. Tu pris alors la main de Kyrah dans la tienne, et même si tu ne savais pas quoi lui dire sur le coup, tu ne voulais pas la voir pleurer, et tu ne voulais pas non plus qu’elle pense que tu étais distant, te faisant alors regretter d’avoir eu une telle réaction et ne pas avoir fait fi de sa tenue lorsqu’elle était entrée. Tu t’approchas alors d’elle, et tu posas ta main libre sur sa joue rapprochant ton visage du sien le plus possible avant de lui dire à voix basse : « C’est pas que je ne l’accepte pas Kyrah… C’est que… » Tu marquas alors une pause, jugeant préférable de chercher tes mots, les réfléchir et les repenser une énième fois avant de les laisser sortir de ta bouche, parce que tu ne voulais pas foirer une nouvelle fois. Tu dis alors : « Je suis désolé… C’est pas que je n’ai pas confiance en toi, tu le sais, c’est… » Nouvelle pause. Tu soupiras alors, te rendant compte que tenter de placer un filtre pour atténuer tes pensées ne servait à rien, que tu n’arrivais à rien. Tu choisis alors de te vider le cœur, et tant pis si ça finissait mal. Pour te donner du courage, tu posas furtivement tes lèvres sur celles de ta petite-amie, puis tu dis : « Je t’aime Kyrah, vraiment… Et avec ton boulot, j’ai l’impression de devoir te partager et… Ça ne me plait pas… Je ne peux rien y faire, j’aime penser que tu es tout à moi, même si c’est dur parfois… » Tu baissas alors le regard, prêt à recevoir les réprimandes si nécessaire de la part de ta petite-amie, ne sachant pas si ta réponse allait lui convenir ou non.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mer 2 Juil - 17:11

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Je le vis baisser la tête presque honteusement, et j’avais envie de baisser toutes mes barrières et aller le serrer dans mes bras, lui dire que je ne voulais pas qu’on se dispute et tout ça, mais je savais que je si je faisais ça, toute la dispute n’allait pas servir à quelque chose, et que dès qu’il me reverra ainsi ça recommencera. Je ne connaissais pas vraiment Elliot en tant que jaloux, et j’étais un peu surprise, bien que flattée de voir que malgré les problèmes il ressentait toujours quelque chose pour moi, même si je n’en avais jamais vraiment douté depuis que nous étions retournés ensemble. Le fait que je lui dise que ça n’allait pas marcher eût l’effet escompté puisqu’il s’avança vers moi et me pris la main, que je mis caressais à l’aide mon pouce. Je ferme les yeux en sentant sa main sur ma joue, et souris, sentant toutes les larmes que j’avais aux yeux sécher. Il tente de me sortir quelque chose, puis suspend sa phrase. Ne comprenant pas où il veut en venir, je lève la tête vers lui, et fronce les sourcils me demandant si je vais apprécier ou non la suite de sa phrase. Puis il recommence, et encore une fois je ne sais pas comment réagir. En effet, j’ai envie de me lever et le secouer pour savoir où il veut en venir, parce que j’en ai strictement aucune idée. Quelques secondes plus tard, j’ai ce que je veux puisqu’enfin il semble se débloquer et me dit alors tout ce que le tracasse. Tout ce qu’il me dit me va droit au cœur, et j’ai envie de pleurer, encore une fois, mais cette fois d’émotion. Jamais on ne m’a dit de chose pareille. En même temps, je me sens mal parce qu’il ressent tout ça à cause de moi ; je suis celle qui le fait se sentir si mal, et ce n’est pas censé être ça lorsqu’on est en couple avec quelqu’un. Pour toute réponse je me lève, prend quelque chose dans mon sac à main, et lui donne. « - Il n’y a que toi, Elliot. Et tu veux que je te dise, il n’y aura que toi. ». Sur ce, je lui prend la main, lui ouvre les doigts et pose le double de mon appartement dans sa main, tout en refermant son poing. Je lève la tête vers lui, souris et dis « - Je sais pas si tu as envie, mais ça fait déjà un petit moment que j’y pense, et je pense que c’est le bon moment pour te proposer de venir vivre chez moi, et avec moi, bien sûr. ». Je souris et regarde quand même ma montre dans mon sac pour vérifier que je n’ai pas dépassé l’heure de mon show, ce qui me vaudrait un renvoi sur le champ, surtout lorsqu’on connaissait les patrons de la boîte. En effet, autant ils pouvaient être sympa, autant ils étaient très à cheval sur les retards, surtout lorsqu’on les prend par surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Sam 5 Juil - 2:14


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Apparemment, tes propos, la façon dont tu exprimas ce que tu ressentais ne fut pas un échec, cette fois-ci, et dès que tu te rendis compte que Kyrah ne semblait pas se fâcher ou avoir envie de te gifler, tu t’en montras déjà un peu soulagé. Tu te surpris même à penser que peut-être tu devrais apprendre à avoir moins peur, à filtrer moins tes propos et tes pensées avant de t’exprimer, parce qu’être franc, apparemment, fonctionnait. Le souci, c’était que tu avais toujours peur de dire quelque chose de déplacé ou blessant si jamais tu ne repensais pas à tes propos avant de les laisser sortir, mais dans la situation présente, ça semblait payer, d’une certaine façon. Toutefois, ça ne réglait pas tout, et tu le savais, surtout que Kyrah n’avait toujours pas dit ou fait quoi que ce soit par rapport à ce que tu venais de lui dire. Cela te fit un peu peur dans un premier temps, si bien que tu t’en montras paniqué l’espace d’une seconde lorsqu’elle dirigea ses mains vers son sac. Allait-elle quitter les lieux, te laissant sans aucune réponse, sans savoir quoi penser ? Non, elle ne le fit pas. À la place, elle te donna quelque chose, une clé. Dans un premier temps, peut-être parce que tu étais trop stupide, tu ne compris pas ce qu’elle voulait faire. Tu fronças les sourcils, attendant que ta petite-amie te fournisse une explication. Puis, tu sentis tes sourcils se relever légèrement lorsqu’elle te dit qu’elle songeait à le laisser emménager dans son appartement afin qu’ils vivent ensemble. Bouche-bée, tu la regardas, ne sachant pas quoi dire. Pour tout avouer, tu ne t’y en attendais pas du tout, et tu n’y avais pas vraiment pensé, parce que tu habitais déjà avec ta cousine et que tu étais confortable dans ta situation. Cependant, cela ne voulait pas dire que cette proposition ne te faisait pas plaisir, bien au contraire; c’était la première fois que quelque te proposait une telle chose, et ça ne te laissait pas indifférent. Tu étais touché que Kyrah te fasse aussi confiance, te fasse une aussi belle preuve d’amour, et ça te faisait chaud au cœur et te laissait à court de mots. Pour toute réponse, tu approchas ton visage du sien, caressant ses cheveux tandis que tu laissais tes lèvres déposer sur les siennes un baiser passionné qui dura un petit moment. Ce fut seulement lorsque tu fus à bout de souffle que tu rompis le baiser, lâchant alors un : « Je t’aime Kyrah… », te moquant complètement du fait que tu te répétais actuellement. Tu esquissas ensuite un petit sourire, puis tu ajoutas : « Ça me ferait plaisir de vivre avec toi… » Ce n’était pas un « oui » définitif, parce que bien sûr, il faudrait que tu voies avec Andréa, même si tu ne ferais qu’emménager à côté de chez elle, mais il était certain que tu allais y songer très sérieusement, et que pour le moment, ton cœur te conseillait d’accepter sans hésitation, puisqu’une preuve d’amour telle que celle-ci n’arrivait pas souvent, et il était hors de question de tout gâcher.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Dim 13 Juil - 21:53

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Sur le moment, je ne me rendis pas vraiment compte de ce que je venais de lui proposer. Certes j’y pensais depuis un certain bout de temps déjà, mais jamais je n’avais pensé que je le dirais un jour à voix haute. Or, je venais de le faire et je peinais à réaliser ce que cette demande, toute innocente à mes yeux, allait engendrer. Je me doutais qu’il n’allait pas s’installer demain, mais juste de savoir que vous êtes sur la même longueur à ce niveau-là me rassurait grandement. Surtout, je me rendais compte que nous étions en train de passer un cap, tel un vrai couple, comme les couples normaux le font, et je crois que c’est ce qui me faisait le plus étrange. En effet, jusqu’ici, nous n’avions pas eu une relation des plus simples, mais désormais, nous entrions dans le droit chemin, même si cette notion me paraissait trop flou pour être vraiment sûre de savoir ce que c’était, le droit chemin. Je ne savais pas trop comment Elliot allait réagir jusqu’à ce qu’il approche mon visage du sien et m’embrasse, baiser que je lui rendis avec plaisir. Je n’avais pas envie qu’il s’arrête, je voulais qu’on reste tous les deux collés comme ça, comme si rien, ni personne, ne pouvait nous séparer, ce qui me paraissait la fin la plus désirable pour nous deux : ne plus pouvoir être séparés. Son « - Je t’aime » me vint droit au cœur et je ne pus m’empêcher de sourire bêtement, ce qui restait dans la continuation de ma tête depuis que je lui avais donné la clé. Puis il ajouta que ça lui ferait plaisir de vivre avec moi. Là, je ne pus me retenir et sautais à son cou avant de le serrer contre moi. Je l’embrassais dans le cou, avant de lui chuchoter « - Par contre je te préviens, je me balade beaucoup en petite tenue, chez moi. ». Dans un sourire, je m’éloignais de lui avant de le regarder avec un air innocent, comme si je lui avais dit quelque chose de tout mignon. Je n’arrivais toujours pas à croire que nous allions vivre ensemble, mais visiblement si, ç’allait se faire. L’idée et l’invitation étaient lancés, maintenant c’était à lui de décider quand il serait prêt, moi je n’avais plus grand-chose d’autre à faire qu’attendre. Même si je savais qu’en lui disant une chose pareille, je risquais de le tenter de venir s’installer plus vite que prévu, sachant que je connaissais mon petit-ami, et qu’il ne disait jamais non lorsqu’il s’agissait de faire des trucs bons qu’à rester dans les quatre murs de la chambre à coucher. Ou du salon. Ou de la salle-de-bain. Dans la maison, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Sam 19 Juil - 21:44


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Avec un rire heureux, tu accueillis Kyrah dans tes bras, frissonnant lorsque tu sentis ses lèvres se poser dans ton cou. Cela fit en sorte que tu la serras encore un peu plus contre toi, faisant durer l’étreinte le plus longtemps possible. Tu étais profondément soulagé à cet instant précis, et même si tu savais parfaitement que ta réponse n’était pas définitive, que tu étais loin d’avoir commencé à faire tes cartons pour les déménager dans l’appartement à côté, celui de ta petite-amie, celui qui allait t’accueillir pour avoir un début de vie commune, tu sentais que tu prenais un nouveau départ, que tu franchirais une nouvelle étape avec cette femme blonde et magnifique que tu aimais tant. Cette idée te plaisait énormément, et franchement, tu ne voyais pas pourquoi tu dirais non, même si tu gardais une réserve simplement parce que ton esprit rationnel ne te permettait pas de prendre une telle décision sur le coup de l’émotion. Cependant, tu ne pouvais pas nier que Kyrah jouait énormément sur ta rationalité, éveillant ton côté un peu plus animal en t’avouant qu’elle aimait bien se promener en petite tenue dans son appartement, et qu’apparemment, ta présence ne changerait pas cette habitude. À ton avis, c’était bien, parce que changer les habitudes pourraient peut-être poser problème et laisser place à des malaises, ou du moins, c’était ce que tu supposais. Non, il fallait que tu arrêtes de te voiler la face, c’était bien, tout simplement, parce que, tu ne te le cacheras pas, tu étais un homme après tout, tu n’allais certainement pas te plaindre de voir ta chère petite-amie être peu vêtue, non pas pour d’autres hommes, mais pour toi, et seulement toi, cette fois-ci. Bien sûr, tu ferais gaffe à ne pas laisser la porte d’entrée ouverte trop longtemps si jamais elle t’attendait au salon ainsi, mais ça, ce ne serait certainement pas un souci, parce que tu lui avais déjà dit, ça te déplaisait de partager. Suite à cette réflexion, tu choisis de répondre à ta bien-aimée, esquissant un petit sourire doté d’une pointe de malice avant de poser tes mains sur ses hanches et lui dire dans un haussement d’épaules : « Je crois que je saurai m’y faire. » Puis, pour en rajouter une couche, tu te penchas pour déposer un baiser juste au coin des lèvres de Kyrah, poursuivant ensuite ton chemin pour atteindre son oreille afin d’y chuchoter : « On ne sait jamais, peut-être que ça me donnera envie de faire de même… » Enfin, tu étais persuadé que la définition de « petite tenue » était différente pour une femme et pour un homme, mais tu étais convaincu qu’elle avait compris, et qu’elle allait aussi saisir qu’elle venait de te rassurer grandement en te faisant cette proposition surprise.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Ven 1 Aoû - 16:03

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

J’appréciais par-dessus tout le contact avec Elliot ; je me sentais comme chez moi, avec une odeur familière dont je ne pourrais plus jamais me passer maintenant que j’y avais goûté. Comme une sorte de drogue. L’idée d’avoir des pensées si cuculs me fit sourire, n’ayant jamais été de nature love et autres drogues. Je maintenais la position, n’ayant pas envie que ce moment se termine. Et aussi parce qu’ainsi je pouvais lui chuchoter des cochonneries plus discrètement, plutôt que j’ai à le dire tout haut, au risque que quelqu’un nous entende et que l’on passe pour un couple de gros cochons. Même si c’était un peu le cas, j’aimerai que ceci reste un peu secret. Après tout, qui aime passer pour des pervers ? Lorsqu’il me dit qu’il saurait s’y faire, je rigole doucement, et l’embrasse en passant mes mains sur son torse. Je sais que je joue avec le feu, mais à vrai dire j’aime bien taquiner Elliot, notamment sur les choses humaines comme ça. Lorsqu’il me dit qu’il aurait peut-être envie de faire pareil, je sentis le rose me monter aux joues avant de lui répondre, toujours sur le même ton : « - tu ne resteras pas longtemps en sous-vêtements, c’est moi qui te le dit. ». J’aimais aller toujours plus loin avec lui, étant donné que nous n’avions aucune limite, sachant que nous étions que tous les deux. S’il y avait des gens, nous aurions plus de retenue. On n’était pas des sauvages, tout de même. Mais maintenant que nous allions vivre tous les deux, les choses n’allaient pas s’arranger. Mais de savoir que nous passions tous les deux ce pas me faisait l’aimer encore plus, et me donnait encore plus envie de l’embrasser, et de ne pas le laisser filer. J’allais devenir telle une sangsue, cependant, je me voyais mal lui dire ceci de peur de le faire fuir et qu’il me trouve une excuse bidon pour ne pas venir s’installer, même si je savais que ce n’était pas du tout son genre. Je crois que c’est aussi ce qui me rassurait grandement de m’installer avec lui, et pas un autre ; j’avais l’impression de le connaître mieux que j’ai connu tous ceux avec qui je suis sortie. Surement était-ce dû au fait que malgré tout ce que nous avions vécu, nous étions toujours là, toujours plus soudés. Et surtout plus amoureux. Je me sentais aussi rassurée de ne plus vivre seule, moins apeurée. Bien que l’idée qu’il lui arrive la même chose qu’à mes parents m’effleurait l’esprit de manière plus récurrente depuis quelques jours. Après tout, peut-être étais-je maudite, et que chaque personne vivant avec moi finissait tuée par des cambrioleurs. Je me chassais cette idée de mon esprit en secouant la tête, ne voulant pas gâcher cet instant parfait à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mar 12 Aoû - 12:34


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Un petit sourire apparut sur tes lèvres pour accompagner ton rire à la fois amusé et légèrement coquin au moment où tu vis Kyrah rougir et que tu l’entendis répondre à tes dires, puis tu ne pus t’empêcher d’approcher ta bouche de la sienne afin que vous échangiez un baiser que tu voulus passionné, voire même légèrement langoureux pendant un instant. Pour tout dire, si cela n’avait pas été de ce baiser, tu n’aurais pas su prédire ce qui serait sorti de ta bouche en guise de réponse à ta bien-aimée, sachant que vos propos amoureux qui frôlaient la perversité allumaient en toi un désir qui ne devait pas vraiment se présenter à cet instant précis. Pourtant, ce n’était pas facile de l’éteindre, et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, même si tu n’aimais pas le fait que ta copine se ballade et se donne en spectacle avec une tenue comme celle qu’elle portait, tu ne pouvais pas nier le fait qu’elle était plutôt désirable, sexy à souhait ainsi. Ensuite, les propos que vous veniez de tenir ne venaient pas améliorer la chose, mais ultimement, ce qui te rendait aussi désireux de ta petite-amie en ce moment, c’était particulièrement cette demande qu’elle venait de te faire, demande très importante, mais surtout très touchante pour toi, parce que tu serais ravi de franchir un nouveau cap avec elle, et non pas seulement parce que tu pourrais la voir tous les matins, tous les soirs. Tu pourrais partager ta vie avec elle, encore plus concrètement que tu le faisais depuis plusieurs mois maintenant, puisque vous alliez vivre sous le même toit. Maintenant, tu t’en moquais complètement de ne pas avoir donné une réponse « officielle » à la demoiselle; dans ta tête, c’était sûr et certain que tu voulais franchir ce nouveau cap avec Kyrah, et tu allais le faire, qu’importe si c’était demain, la semaine prochaine ou dans un mois ou deux, le temps de tout mettre en place. Tu te promettais de le faire, comme tu te promettais à chaque jour de tout faire pour rendre heureuse cette jolie blonde que tu aimais tant, sans expliquer comment tu pouvais avoir des sentiments aussi fort pour une personne, ce que tu n’avais jamais connu avant aujourd’hui, en fait. Tu aurais voulu lui démontrer, peut-être un peu plus que par un simple baiser, mais malheureusement, vous étiez dans un lieu public, et de ce fait, vous vous deviez de rester discrets, surtout si un responsable haut placé de l’hôtel débarquait et vous voyait en train de vous déshabiller limite du regard. C’est donc discrètement que tu déposas d’abord un baiser sur sa joue, puis dans son cou, avant de lui chuchoter doucement à l’oreille : « Si ce n’était que de moi je prendrais la clé tout de suite pour te ramener à l’appartement… » avant d’esquisser un petit sourire, amusé de constater que tu avais parlé de l’appartement comme s’il s’agissait déjà du vôtre. Tu ne fis toutefois rien pour corriger la situation après, parce que pour tout dire, cette idée te plaisait, probablement plus que jamais.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mer 13 Aoû - 19:22

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Je n’avais pas envie de partir, j’étais bien là. Et visiblement, Elliot semblait bien aussi. Je ne pus retenir un rire léger, avant de lui chuchoter, plus bas que d’habitude afin de ne pas l’embarrasser : « - C’est un banane dans ta poche, ou tu es juste content de me voir ? ». Avant que j’ai le temps de me reculer, j’ai la réponse à ma question puisque mon petit-ami me fait clairement comprendre qu’il est au meilleur de sa forme, ce qui me fait rigoler plus fort cette fois. Je l’embrasse, avant de me rendre compte qu’il évoque désormais l’appartement comme étant le nôtre, ce qui me provoque une nuée de papillons dans l’estomac. Je ne veux pas relever ça, de peur de le déranger, et l’embrasse alors encore plus passionnément que d’habitude, pour toujours lui faire comprendre que j’ai remarqué le petit changement de langage. Commençant à avoir le souffle coupé, je dû m’éloigner, avec toujours ce sourire béat qui ne me quittait pas. Par réflexe, je regardais l’heure sur la pendule accrochée aux vestiaires, avant de prendre un coup de panique. Si je ne partais pas maintenant, je risquais d’être en retard, c’est pourquoi je m’excusai auprès de mon petit-ami, pris mes affaires et refis le chemin inverse en courant. Une fois sur scène, mon sourire ne me quitta, de même que les papillons dans mon estomac, nourris par l’idée de vivre avec l’homme que j’aimais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Jeu 14 Aoû - 13:26


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

   
Au commentaire de ta petite-amie, ta réaction fut instantanée; tu baissas le regard un instant, histoire de suivre la trajectoire que le sien avait parcouru, puis lorsque tu constatas ce qui lui faisait dire une telle chose, tu te mis à rougir comme un gamin pris en faute. Légèrement orgueilleux, tu ne sus quoi répondre pendant un instant, mais au bout du compte, puisque tu ne pouvais pas y faire grand-chose, tu choisis de dire : « Je n’y peux rien, tu es irrésistible… » avant de lui rendre son baiser avec passion, espérant pendant un instant qu’elle te dirait que vous pourriez vous cacher dans un coin des vestiaires où personne ne vous dérangerait pour passer un moment avec elle, comme tu avais tant envie de le faire. Cependant, tu n’obtins pas ce à quoi tu t’attendais. À la place, tu eus droit à une Kyrah soudainement pressée par le temps, qui s’excusa puisqu’elle devait repartir pour aller bosser. Tu lui servis alors une petite moue dépitée, surtout que tu n’arrivas pas à la retenir tant elle était pressée. Tu te retrouvas alors seul, seul avec ta « banane » qu’il te faudrait dissimuler avant de retourner au casino si tu ne voulais pas avoir l’air parfaitement idiot. Tu choisis alors de te rendre dans la salle de bains des vestiaires, tentant de calmer tes ardeurs en te passant de l’eau sur le visage et en te disant que tu pourrais rattraper le coup plus tard. Cela eut un effet positif pour la situation – négative pour tes performances sexuelles, on s’entend – même si, une fois retourné au casino, tu ne pus t’empêcher de repenser à tout cela. Ce fut à un tel point qu’à la fin de ton service, tu partis de ta table de jeu avec ce qui te semblait être une idée de génie, même si c’était on ne peut plus ridicule. Rapidement, tu t’empressas de retourner aux vestiaires prendre tes affaires, y compris la fameuse clé que Kyrah t’avait donnée, et tu te rendis à son appartement, t’y tapant l’incruste afin de faire une surprise à ta belle. Pour plaisanter, tu choisis d’enlever tous tes vêtements, puis tu te rendis dans son lit, te couvrant seulement du drap, en attendant que celle-ci soit de retour, tel un Apollon qui l’attendrait les bras ouverts, une rose dans la bouche – c’était un des seuls détails qui te manquaient, d’ailleurs, pour le moment. Tout ce que tu espérais maintenant, c’était qu’elle n’allait pas paniquer et serait contente de te voir, prêt à lui donner ton corps et ton cœur pour le reste de la soirée.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Mer 27 Aoû - 9:15

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Ravie d’avoir enfin fini mon service, je me rhabille en vitesse, et vais voir vite fait si Elliot était encore en train de travailler. Forcée de constater qu’il est parti, je prends la direction de mon appartement, ne pouvant m’empêcher de penser à tout ce qu’il s’était passé avant mon service. Le sourire aux lèvres, j’étais tellement bien que même mon intestin semblait vouloir se soulager. J’arrivais donc plus que ravie dans mon chez-moi, pouvant enfin me soulager. A ma grande surprise, j’avais laissé la porte ouverte. Néanmoins, j’étais tellement pressée que je ne cherchais même pas à chercher pourquoi j’avais oublié. Je balançais mon sac à main sur la table de salon, et courrais aux toilettes. Ne prenant pas la peine de fermer la porte, je me lâchais. Bruyamment.  Ravie, je fus soulagée de me dire qu’heureusement que mon petit-ami n’était pas là, étant donné que ce qu’il se passait en ce moment chez moi était tout sauf glamour. Je rigolais, trouvant la situation cocasse, avant de terminer ma petite affaire. Ne prenant pas la peine de me revêtir pour me déshabiller quelques minutes plus tard, je mis mes vêtements au sale avant de me diriger vers ma chambre. Là, dans l’obscurité, je distinguais un corps. Commençant à penser que quelqu’un s’était incrusté dans mon lit. Paniquée, j’allumais les lumières avant de hurler lorsque mon intuition fut confirmée. Il y avait quelqu’un dans mon lit. J’hurlais, reculant pour aller dans la cuisine lorsque je reconnu Elliot. Je mis les mains devant ma bouche avant de jurer : « - Bordel de merde !! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: février 2013
Statut civil: En couple avec Kyrah.
Lieu de résidence: Résidence des employés du Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 23/10/2013
✿ Messages : 192
✿ Age : 33

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Ven 29 Aoû - 1:11


Kyrah & Elliot ♥
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Apparemment, tu avais bien choisi ton moment pour t’incruster dans l’appartement de ta petite-amie, puisque quelques minutes après que tu te sois posé dans son lit – ne sachant même pas quel élan de romantisme quelconque qui ne te ressemblait pas t’avais poussé à faire ce genre de chose – tu entendis la porte s’ouvrir, et tu compris que c’était ta dulcinée qui venait d’arriver. Pendant un instant, tu te demandas si tu ne devais pas faire du bruit pour faire savoir ta présence, parce qu’après tout, tu n’avais jamais prévu de faire ce genre de chose, et tu ne l’avais jamais fait avant aujourd’hui. Cependant, tu te ravisas lorsque tu te rendis compte que ta petite-amie approchait déjà de la chambre, ne te laissant pas le temps. Tu pensas qu’elle ouvrirait la lumière, un truc du genre, et là, elle te verrait, et se moquerait probablement de toi, mais non, elle ne le fit pas. Elle bifurqua plutôt vers la salle de bains, ou du moins, c’était ce que tu pouvais comprendre, vu que la structure de son appartement était plutôt similaire au sien. Tu ne pus le confirmer pendant quelques secondes, puisque tu l’avais perdue de vue, mais tu compris que tu avais visé juste, non pas à la vue de ce qui se passait, mais plutôt un son, un son qui était bien naturel, mais que tu aurais préféré ne pas entendre, ou du moins, dans d’autres circonstances. Tu te surpris alors à grimacer un instant, mais au bout d’un petit moment, réalisant que sa pause pour évacuer ses détritus naturels était faite pour durer, tu finis par ne plus guetter le moment où elle arriverait finalement dans la chambre, te surprenant même à commencer à somnoler. C’est ce qui expliqua pourquoi tu fus particulièrement choqué lorsque soudainement, les lumières s’allumèrent, et que tu entendis un hurlement qui te fit sursauter, voire même bondir du lit, littéralement. En effet, par réflexe, tu tentas de te départir des draps, attraper un vêtement et voir où était le danger, le souci, mais puisque tu voulus faire trop de choses à la fois, tu t’empêtras dans le tissu, et tout ce que tu sus faire, c’est tomber du lit lourdement, dans un bruit sourd. Finalement, tu n’arrivas pas à bouger davantage, et affalé de tout ton long sur le ventre, par terre, tu marmonnas : « C’est pas comme ça que ça devait se passer… » Puis, tu collas ton front au sol, visiblement trop honteux de ton idée ridicule qui n’était qu’un lamentable échec pour te relever pour le moment.

_________________
K&E ♥️ "Si elle te plaît, si elle te rend heureux, et si tu as l'impression de la connaître, alors, ne la laisse pas passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: toujours.
Statut civil: droguée à l'eli-hot.
Lieu de résidence: appartement vers l'hôtel.
PROFIL✿ Inscrit le : 25/10/2013
✿ Messages : 126
✿ Age : 28

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   Ven 29 Aoû - 18:23

Kyrot
The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Je ne sais plus où me mettre. Donc si j’avais bien compris, Elliot m’avait entendu me soulager, puisque je n’avais pas fait dans la dentelle. Et moi, je venais de le voir nu, se prendre dans les draps pour s’affaler comme une baleine sur mon sol. Sur notre sol. Je sentis les larmes me monter aux yeux, d’une part parce que la situation était risible, mais surtout parce que je venais d’agir comme un tue l’amour. Il n’y avait qu’une chance pour qu’il veuille encore me toucher après ce qu’il se venait de se passer ce soir. Je cachais mes yeux avec mes mains et allais m’asseoir sur le bord du lit, toujours à moitié nue. Je posais mes coudes sur mes genoux, tout en jurant : « - Putain, putain, putain de putain. ». Je levais la tête vers mon petit-ami, visiblement gêné lui aussi. Je me levais du lit pour m’approcher de lui, pensant à prendre et enfiler un boxer au passage, et m’accroupis vers lui et posais une main qui se voulait rassurante sur son omoplate. Je l’embrassais sur le dos tout en chuchotant : « - Tu sais, si cette situation n’avait pas été aussi gênante, je t’aurais fait l’amour sur place. ». Je me sentais réellement mal par rapport à tout ce qu’il venait de se passer. En effet, je ne m’étais jamais retrouvée dans un moment aussi embarrassant, et là je me doutais que nous n’allions plus jamais rien faire de sexuel, ou du moins toute forme de contact physique de toute notre vie. Déjà, on était fixés sur le fait qu’aucun nous deux n’allait être capable de tenter quoi que ce soit de romantique dans les jours à venir. Je le réconfortais comme je pouvais avant de le prendre dans mes bras. Fort heureusement, il se laissa faire. Je l’embrassais tendrement, avant de nous coucher dans notre lit. Le sommeil vint en quelques secondes, là, dans les bras de mon amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!   

Revenir en haut Aller en bas
 

KYROT; The Revenge of the Stripper, Part I: The Attack of the Killer Boobs!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Beautiful Lie 2.0 :: Coconut Paradise Resort :: Entrée :: Aire des employés :: Vestiaires-