AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Mar 2 Sep - 18:57

Benjalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires




Date du RP: 31/08
Lieu précis du RP: cher Benji
Moment approximatif de la journée: matin
Autres informations: Facultatif, à rajouter si vous en ressentez le besoin ou l'envie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Mar 2 Sep - 18:57

Benjalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes c'est moins cher que les bombes nucléaires
Rosalyn se réveille par terre. Elle est fatiguée, elle dort mal, sur ce canapé, mais c’est toujours mieux qu’un transat de l’hôtel. Kiara est vraiment adorable d’accepter de prêter à la brunasse son canapé, même si elle n’y dort pas ce qu’il y a de mieux sur terre.  Elle va se doucher et enfile une robe appartenant à Kiara qui donne relativement court sur elle mais c’est ce qu’elle a de mieux puisque Wendy ne lui a même pas redonné ses vêtements. Elle n’est vraiment pas gênée, celle là. Mais malgré tout, Rosa l’aime. Elle se maquille rapidement suffisamment pour paraître naturelle et jolie, coiffe sa tignasse brune toute lisse et se rend chez son ex mari. Elle frappe à la porte, une grosse liasse de papiers dans son sac à main noir. Aujourd’hui, elle a rendez vous avec Benjamin pour essayer de récupérer la garde d’Enzo. Benji va réussir, elle n’en doute pas, puisqu’il ne veut probablement pas d’un « mioche » dans les pattes. Du côté de Rosa, en plus du canapé inconfortable, elle a du mal à dormir à cause de l’inquiétude qu’elle éprouve envers son fils, n’ayant pas la moindre idée de comment Benji peut bien le traîter. Mais elle espère qu’il reste un peu de l’homme qu’elle a aimé en lui et qu’il n’oublie pas de le nourrir ou ce genre de choses. Quand l’homme ouvre, elle le regarde. J’viens récupérer mon bébé. Enfin essayer. Salut, au fait. Elle se contente de dire à l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Janvier deux mille quatorze
Statut civil: Célibataire. L'amour, c'est pas pour lui.
Lieu de résidence: Dans un appartement au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 05/01/2014
✿ Messages : 141
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Lun 8 Sep - 11:41

Benjamin&Rosalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires
Les derniers jours avaient été particulièrement pénibles, tant sur le plan professionnel que personnel. En fait, ces deux éléments étaient intrinsèquement liés, parce que si normalement, j’étais capable de ne rien apporter du boulot à mon appartement, histoire d’avoir la tête tranquille jusqu’au lendemain matin, cette fois-ci, c’était tout simplement impossible. Pourquoi ? Parce que la cause que je défendais, sur laquelle je travaillais depuis un bon moment maintenant, considérait, entre autres, à ce qu’une mère récupère la garde de son enfant après avoir été emprisonnée. Ça, c’est limite normal. Ce qui ne l’était pas, c’était que cette femme, c’était mon ex-fiancée, et cet enfant, sans que je comprenne encore pourquoi, était maintenant à ma charge, alors que je détestais les enfants. Cependant, puisque je savais que je pourrais me retrouver dans un beau pétrin si je n’en prenais pas soin, j’avais pris le temps d’engager une nounou pour les quelques jours que j’avais mon soi-disant fils chez moi. Elle s’occupait de faire tout le boulot, et moi, je la payais grassement pendant ce temps. Je l’avais renvoyée seulement une heure avant que Rosalyn ne se présente à ma porte, du moins, selon ce que nous avions convenu, et je m’étais assuré que le petit allait dormir un bon moment, histoire qu’il ne se réveille pas à l’improviste et que je sois obligée de m’en occuper. Heureusement, aucun bruit ne parvint de la chambre où il dormait, pas même lorsqu’on frappa à la porte. Impatient d’en finir avec tout cela, je ne me fis pas prier pour aller ouvrir, accueillant alors une Rosalyn qui ne prit même pas la peine de me dire bonjour, paniquée de récupérer son morveux de fils. Devant son manque de bonnes manières, je roulai les yeux au ciel, et je me permis de la railler un peu en lui disant : « T’en fais pas, je ne l’ai pas suspendu par les pieds. Je lui ai juste donné une bouteille de bourbon pour l’assommer et visiblement, ça a marché. » Je marquai une pause, puis je fis un geste de la tête en guise de semblant de bonjour, auquel je joignis un : « Et bonjour à toi aussi. Ravi de voir que ton séjour en prison n’a pas changé ton comportement de mal élevée. » Puis, je ne pris même pas la peine de lui offrir quoi que ce soit à boire ou à manger tant j’avais envie de la voir partir. Je lui dis, tout simplement : « Tu as été capable d’apporter tout ce que je t’ai demandé ? » en parlant des papiers nécessaires pour lui rendre la garde de son gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Dim 14 Sep - 8:03

Benjalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes c'est moins cher que les bombes nucléaires
Rosa est à la rue depuis que Benjamin l’a sortie de prison. Elle était peut être même mieux lotie à la prison, avant que sa copine ne la quitte et qu’elle ne soit déprimée. Mais elle ne va sûrement pas montrer ça à Benji, elle va jouer les femmes fortes comme si elle ne se retrouvait pas à dormir sur le canapé d’une de ses meilleures amies et de sa coloc pour éviter de se retrouver sur un transat de l’hôtel ou sur un banc. Elle est malgré tout, malgré ses soucis de logement, impatiente de retrouver son fils Enzo, qu’elle n’a pas vu depuis bien trop longtemps à son goût. Enzo, c’est son petit homme, c’est toute sa vie et elle l’aime énormément, c’est normal vu que la brune est sa mère. Ainsi, quand elle frappe chez Benji, elle se donne à peine la peine de le saluer, préférant directement entrer dans le vif du sujet. De toute manière, les ex fiancés ne s’apprécient plus vraiment. T’en fais pas, je ne l’ai pas suspendu par les pieds. Je lui ai juste donné une bouteille de bourbon pour l’assommer et visiblement, ça a marché. Elle ne peut pas s’empêcher de se crisper alors que ce qu’il vient de lui dire et parfaitement ridicule et qu’elle le sait pertinemment. Et bonjour à toi aussi. Ravi de voir que ton séjour en prison n’a pas changé ton comportement de mal élevée. Elle lâche un soupir agacé. Je t’ai dit bonjour, et mon comportement de mal élevée tu l’appréciais il n’y a pas si longtemps. Elle le regarde alors qu’il reprend la parole. Tu as été capable d’apporter tout ce que je t’ai demandé ? Elle hoche la tête et désigne son sac à main. Oui, j’ai tout là-dedans. Tu veux bien juste me laisser voir Enzo, s’il te plaît ? ça fait beaucoup trop longtemps que je ne l’ai pas vu. Elle ajoute comme pour se justifier avec un petit sourire timide. Elle n’a jamais été chez Benji et regarde autour d’elle avec un sourire en coin. Ca te gênerait de me payer un café ? J’suis un peu SDF et crevée, donc j’ai encore moins de neurones que tu crois que j’en ai, là. Elle dit en soupirant, ses yeux levés au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Janvier deux mille quatorze
Statut civil: Célibataire. L'amour, c'est pas pour lui.
Lieu de résidence: Dans un appartement au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 05/01/2014
✿ Messages : 141
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Ven 19 Sep - 11:39

Benjamin&Rosalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires
Pour toute réponse à la première de Rosalyn, je laissai échapper un soupir. Malheureusement, elle avait raison; il n’y a pas si longtemps, je l’aimais, entièrement, même son caractère un peu boudeur et brusque par moments. Je trouvais cela adorable à l’époque, mais maintenant, le simple fait d’y penser m’écœurait, purement et simplement, et visiblement, la jeune femme se faisait un plaisir de me le rappeler. Heureusement, elle ne s’acharna pas dessus trop longtemps; après m’avoir montré qu’elle avait eu au moins la présence d’esprit d’apporter les papiers nécessaires pour assurer le transfert de garde du gamin, elle me demanda à voir ce dernier. Si j’avais été le moindrement plus susceptible, j’aurais pu être insulté, affirmer qu’elle ne croyait pas au fait que j’avais été en mesure de prendre soin de lui – pas moi directement, mais bon, on s’en fout. Toutefois, puisque j’étais un peu plus intelligent et mature que cela, je ne fis que lui désigner la chambre où le petit dormait d’un signe de tête, encore une fois sans dire quoi que ce soit. Je savais bien qu’elle n’était jamais venue à mon appartement – et c’était tant mieux ainsi – mais si elle ne trouvait pas une porte fermée dans le couloir, alors elle était encore plus idiote que je l’avais imaginé. Pensant alors que j’aurais la paix quelques instants le temps qu’elle aille faire des bisous et tout à son fils, je me trompai royalement, puisque visiblement, non seulement elle s’invitait chez moi, mais de plus, elle avait des demandes particulières. Roulant alors les yeux au ciel, je ne pus m’empêcher de lui lancer : « Ah ouais ? C’est possible ? » en guise de raillerie. Ne le regrettant même pas, je marquai une petite pause d’un air impassible, montrant que je ne songeais même pas une seule seconde à ravaler mes paroles, et je dis : « Je vais aller en préparer. Va voir ton mioche, histoire qu’on finisse tout ça au plus vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Sam 20 Sep - 18:56

Benjalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes c'est moins cher que les bombes nucléaires
Ces deux là ont failli se marier. Vu de l’extérieur, comme ça, on en le croirait franchement pas. Pourtant, ils étaient amoureux et aussi niais que des bisounours. Ce temps là est révolu et paraît avoir été il y a des siècles. Et pourtant non, leur grande histoire d’amour – ou pas- n’était qu’il y a quelques années. Elle a hâte de revoir son fils, Enzo, il n’y a pas photo. Rosalyn ne se souvient pas avoir déjà évoqué les enfants avec Benji mais connaissant le bonhomme, elle se doute bien que ça ne l’a jamais tenté plus que ça. Benjamin Grey est un egocentrique et il en a toujours été ainsi, alors elle le voit bien mal élever des enfants alors qu’ils représentent tout pour leurs parents. Ah ouais ? C’est possible ? Elle lâche un petit soupir. Benji est un peu trop sarcastique à son goût et la demoiselle est certaine qu’il le sait. Mais effectivement, la fatigue n’arrange vraiment pas son cas. Je vais aller en préparer. Va voir ton mioche, histoire qu’on finisse tout ça au plus vite. Elle sourit doucement et va voir Enzo, l’appartement n’étant pas bien grand. Elle va caresser les cheveux bruns de l’enfant et el laisse lui attraper la main. Finalement, quand il la relâche, elle rejoint Grey en suivant le bruit de la cafetière. Elle s’appuie contre une étagère. Alors, en gros, va falloir faire quoi ? Elle demande, curieuse et impatiente d’en finir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danseur débutant de macarena.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Janvier deux mille quatorze
Statut civil: Célibataire. L'amour, c'est pas pour lui.
Lieu de résidence: Dans un appartement au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 05/01/2014
✿ Messages : 141
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   Lun 29 Sep - 12:31

Benjamin&Rosalyn
Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires
Je ne comprenais vraiment pas ce qu’il y avait de si mignon, si réjouissant à l’idée de voir un enfant qui dormait. Enfin, d’une certaine façon, je le comprenais, puisque lorsqu’il ne faisait pas quoi que ce soit, ne chialait pas et ne réclamait rien, c’était limite une source de soulagement, comme j’avais pu le constater ces derniers jours, mais après, si Rosalyn avait été heureuse que je lui indique que son fils dormait dans cet ordre d’idées, elle ne serait pas si pressée à le voir. Ce n’était donc pas pour cela; Rosa’ était attachée à cet enfant comme elle l’était à sa propre vie et ça, c’était quelque chose que jamais je ne pourrais comprendre. Aimer quelqu’un inconditionnellement, je l’avais connu jadis, mais cette époque était bien lointaine, tellement que je me demandais si mes souvenirs de bonheur, si l’amour que j’avais porté à Rosalyn n’appartenait pas à quelqu’un d’autre, une personne qui n’était pas moi. Aujourd’hui, la simple idée de lui rendre service, même si c’était pour m’en débarrasser par la suite, me répugnait, et tandis que je préparais un café, je résistai à l’envie de cracher dans le sien pour lui faire une mauvaise blague, sachant que je ne ferais qu’envenimer les choses et que si je le faisais, alors rien ne serait arrangé et jamais je n’aurais la paix. Alors que je finissais de mettre la cafetière en marche et que je sortais deux tasses, j’entendis des bruits de pas se diriger vers la cuisine, ceux de Rosalyn, qui me demandait maintenant ce qu’il fallait faire. Un peu soulagé qu’elle en vienne directement aux conclusions, puisque je n’aurais pas à faire la conversation avec elle, je dis, sans la regarder : « En gros il va falloir signer quelques papiers, tu vas devoir promettre que tu ne feras plus de conneries compromettant l’élevage de ton fils et voilà » J’avais bien sûr fait exprès d’utiliser le mot « élevage », sachant pertinemment que celui-ci n’était pas approprié, mais je ne le relevai pas nécessairement, demandant tout de suite, dans l’impatience de mettre fin à cette discussion : « Lait ou sucre ? », parlant bien évidemment du café que j’allais bientôt lui servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: (#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires   

Revenir en haut Aller en bas
 

(#204) BENJALYN ☼ Faites l'amour, pas la guerre, les capotes sont moins chères que les bombes nucléaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» faites l'amour, pas la guerre, les capotes coûtent moins chères que les bombes nucléaires (posy).
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» parfait amour et perfect haze
» bebe d amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Beautiful Lie 2.0 :: Coconut Paradise Resort :: Aile B : Deluxe :: Appartements-