AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: 2009
Statut civil: Célibataire et père
Lieu de résidence: Cable Beach
PROFIL✿ Inscrit le : 31/05/2014
✿ Messages : 68
✿ Age : 42

MessageSujet: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Lun 30 Juin - 20:35

Michael & Chaley
Si différents et pourtant si similaires




Date du RP: 30 Juin 2014
Lieu précis du RP: Dans la rue, en ville
Moment approximatif de la journée: En matinée, vers 9 heures
Autres informations: Facultatif, à rajouter si vous en ressentez le besoin ou l'envie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: 2009
Statut civil: Célibataire et père
Lieu de résidence: Cable Beach
PROFIL✿ Inscrit le : 31/05/2014
✿ Messages : 68
✿ Age : 42

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Lun 30 Juin - 20:35

Un jour de plus dans ma vie pourrie avait commencé. Ce jour était pas mal dans son genre : je m'étais levé en ayant mal, j'avais appris que mon partenaire m'abandonnait alors que j'avais été honnête avec lui, je lui avais parlé de mon handicap, j'avais appelé mon fils cadet, William, pour son anniversaire et j'étais tombé sur sa mère qui m'avait pris la tête pendant un bon quart d'heure, et pour couronner le tout on m'était tombé dessus dès que j'étais arrivé au commisariat. Et tout ça pour une pauvre idiote qui ne savait pas conduire ! Je l'aurais volontiers étranglée tellement j'étais furieux.

Mon énervement se traduisit dans ma conduite et je faillis bien provoquer un autre accident. Arrivé sur place, je restais un moment dans ma voiture pour me calmer et vérifier que rien ne fasse « tache » dans ma tenue. Après avoir vérifié mon allure et surtout que l'on ne voyait pas ma prothèse, j'inspirais et expirais profondément pour chasser l'énervement. Seulement ensuite, je sortis de la voiture en serrant les dents sous la douleur.

Puis je la vis. Une jeune femme blonde, très jolie soit dit en passant. Elle semblait désolée pour ce qui était arrivé . Malgré son attitude, je n'étais toujours pas plus décidé à être sympathique ou même « humain » avec qui que ce soit. Je m'approchais d'elle et avec beaucoup d'effort pour garder une voix neutre, je me présentais :

-Officier Michael Andersen. Vous êtes bien... Chaley Williams ?. Dès qu'elle m'eut répondu, j'enchaînais en l'interrogeant : Expliquez-moi les circonstances de l'accident... Comment cela s'est-il passé ?

J'attendais une réponse même si je me doutais bien de la façon dont tout cela s'était passé : elle était comme beaucoup de personne, elle avait le permis de conduire mais conduisait mal. Résultat : elle était rentrée dans une voiture. C'était clair, c'était net et pourtant je me trompais mais ça je ne l'appris que plus tard. Je ne me doutais pas une seule seconde des vraies raisons de cet accrochage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Sam 5 Juil - 2:09

Chaley & Michael
Si différents et pourtant si similaires
Cela faisait maintenant quelques jours que j’avais obtenu mon autorisation de sortir de la part des médecins. Ceux-ci avaient dit avant que je quitte les lieux que je devais faire gaffe à ne pas faire des efforts physiques trop importants, puisque j’étais toujours en processus de convalescence, même si mes blessures avaient été mineures comparativement à celles de Morgan. On m’avait dit également de profiter de mes vacances, sans toutefois abuser. Enfin, dans ma tête, tout cela ne me semblait pas compliqué, et même si je me doutais bien que je n’allais pas prendre du bon temps, puisque je m’inquiétais toujours de l’état de mon frère à l’hôpital et que je comptais aller le voir régulièrement, cela me faisait du bien de finalement quitter cette chambre d’hôpital austère et prendre de l’air, tenter de repenser les choses, puisque rien ne serait plus jamais pareil, je le savais, je le sentais. Toutefois, je n’allais certainement pas oublier Morgan pour autant, et alors que je n’avais pas eu l’occasion de me rendre à l’hôpital la veille, je décidai que ce serait la première chose que je ferais. Je me levai alors tôt le matin, me préparai, et croyant que je pourrais conduire adéquatement, puisque je l’avais fait une fois ou deux depuis ma sortie sans problème, je louai une voiture à l’hôtel, puis une fois que j’eus les clés, je partis avec celle-ci en direction du centre-ville, jugeant que ce serait plus simple, surtout si je voulais me balader un peu en ville avec le véhicule par la suite.

Cependant, quelques minutes après que j’aie quitté le complexe hôtelier, mes plans changèrent complètement. Sans que je puisse expliquer pourquoi, j’eus une terrible crampe à la main droite, si douloureuse que je n’eus même pas le réflexe d’attraper le volant de la main gauche, celle-ci s’étant posée sur la droite pour tenter de me masser tant j’avais mal. Ce moment de stupidité fut fatidique : Je perdis le contrôle du véhicule pendant un instant, et quand je repris le volant de la main gauche, il était trop tard; j’avais déjà accroché une autre voiture, celle devant moi. Horrifiée, je demeurai complètement choquée pendant quelques secondes, jusqu’à ce que l’autre conducteur sorte de son véhicule. Apparemment, il n’avait rien, et moi non plus. Enfin, je n’avais aucune blessure physique relevant de l’accident, ma main ne comptant pas. Toutefois, psychologiquement, j’étais secouée; c’était le second accident que j’avais en l’espace de quelques semaines, même si celui-ci n’avait rien de grave, sauf un conducteur furieux. D’ailleurs, j’allai à sa rencontre, mais bien rapidement, je me rendis compte que jamais je ne serais capable de parler pour faire un constat à l’amiable ou un truc du genre. De ce fait, je préférai appeler les policiers. Quelques minutes plus tard, un agent arriva, et à ce moment, outre balbutier des excuses à l’autre conducteur, je n’avais rien fait d’autre. Toutefois, je n’aurais pas le choix d’expliquer ce qui s’était passé, puisque l’agent me le demanda dès qu’il arriva sur les lieux. Après avoir confirmé mon identité d’un hochement de tête, je baissai le regard un instant, ne sachant pas comment dire ce qui était arrivé. Je ne comprenais même pas ce qui avait pu se passer de mon côté. Par conséquent, je ne sus que balbutier, comme une idiote, en massant discrètement ma main droite dans mon dos : « Euh… J’ai… J’ai lâché le volant une seconde et la voiture a dévié… Je n’allais pas rapidement, mais… C’est ma faute. J’ai fait un faux geste et voilà… » Je battis des paupières rapidement pour ne pas exagérer ma réaction, puisque je me trouvais particulièrement stupide. Il n’y avait pas d’autre mots; je savais parfaitement que j’avais l’air d’une femme qui ne savait pas conduire, alors que ce n’était pas le cas. Pourtant, je n’arrivais pas à expliquer ce qui s’était vraiment passé, pas pour le moment, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: 2009
Statut civil: Célibataire et père
Lieu de résidence: Cable Beach
PROFIL✿ Inscrit le : 31/05/2014
✿ Messages : 68
✿ Age : 42

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Sam 19 Juil - 20:50

La jeune femme semblait sincèrement désolée et sous le choc. Honnêtement j'avais envie de la croire et l'autre conducteur qui ne cessait de pester voire de gueuler m'encourageait à la croire, elle, plutôt que l'abruti gueula rd qu'il était. Je remarquais aussi qu'elle avait glissé ses mains derrière son dos. Je me penchais de façon à voir ce qu'elle faisait dans son dos. Elle se massait une main ou je rêvais ? Après une enième réprimande du gueulard, je me tournai vers lui pour lui faire comprendre ma façon de penser :

-Vous allez fermer votre gueule, oui ? Je n'ai pas risqué ma vie dans l'armée américaine pour qu'un pauvre con dans votre genre me fasse chier, c'est compris ?

Finalement, le gars, un monsieur-tout-le-monde, se fit tout petit et se tu. J'étais enfin tranquille pour résoudre cette « affaire ». J'inspirai un grand coup puis me tournais vers la jeune femme blonde. Je me penchais vers elle et lui demandai à voix basse :

-Vous vous massez la main... Auriez-vous un problème de santé particulier qui aurait provoqué votre accident ? Vous pouvez me le dire, je comprendrais très bien. La devise des policiers est « Protéger et servir » alors ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous stigmatiser. N'ayez aucune crainte.

J'appuyais mon regard sur elle pour tenter de la faire « craquer » plus rapidement. J'étais persuadé qu'elle n'osait pas dire qu'elle était handicapée. J'étais dans le même cas, je ne voulais pas dire que j'étais handicapé de peur d'être vu comme une chose fragile. Je demandais une petite minute à la jeune femme pour aller voir précisément l'accrochage et pour voir ce que faisait le type énervé. Je souris en le voyant bien sagement en train d'attendre dans sa voiture. Avec un peu de chance, il accepterait de remplir un constat à l'amiable. Je regardais le choc. Ce n'était rien de bien grave. La peinture était à refaire, la carrosserie était légèrement cabossée mais le pare-choc n'était pas endommagé. Tant mieux pour mademoiselle Williams. Je retournai auprès de cette dernière et attendais qu'elle me fournisse une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Sam 26 Juil - 15:44

Chaley & Michael
Si différents et pourtant si similaires
Le policier auquel j’eus affaire ne sembla pas vraiment embêté par ma version des faits, et cela me soulagea quelque peu. Après tout, certains auraient très bien pu se foutre de ma gueule, et je n’aurais pas su les blâmer; c’était un accident si stupide, un accident de débutant, pas le genre que j’avais l’habitude de faire. Je jugeais que je conduisais prudemment, surtout vu la quantité de kilomètres que j’avais pu parcourir en raison de ma profession précédemment, mais là, je pensais tout le contraire, tandis que j’attendais de voir ce que serait le verdict et que par-dessus le marché, l’autre conducteur ne cessait de m’invectiver, criant visiblement au scandale puisque l’officier s’occupait de moi en premier et non de lui. En temps normal, je lui aurais dit de se la fermer, je n’aurais pas eu la gêne de le faire, policier ou pas, mais j’étais si sonnée que j’avais l’impression que je n’arrivais pas à faire quoi que ce soit de moi-même. Heureusement pour moi, l’homme eut la bonne idée de le faire à ma place, voire même encore plus brusquement que je l’aurais fait, ce qui eut pour effet de me faire écarquiller le yeux et arquer les sourcils. Franchement, je n’allais pas me plaindre, parce que même si je ne voulais pas ouvertement l’avouer, cet homme me perturbait, et n’aidait pas ma cause.

Maintenant qu’il s’était tu, tout pourrait peut-être aller un peu mieux, même si cela ne changeait pas grand-chose au fait que je ne comprenais toujours pas ce qui s’était passé, comment cela se faisait-il que j’avais eu si mal tout à coup, alors que ça ne m’était jamais arrivé, pas même à l’hôpital. Il était certain que les premiers jours, j’avais eu du mal à manger, à tenir des choses entre mes mains, mais jamais je n’avais ressenti une telle douleur, douleur qui s’obstinait à rester, apparemment. C’est pourquoi je songeai un instant à abandonner l’idée de me masser la main discrètement, mais au même instant, le policier se tourna en ma direction, me disant qu’il avait remarqué mon geste. Je sentis mes joues s’empourprer, ayant pourtant tout fait pour que le tout reste discret. C’était maintenant raté, visiblement. Je pinçai les lèvres, parce que maintenant, il me demandait de lui expliquer ce qui se passait, alors que je ne le savais pas moi-même. Je me voyais très mal balbutier un ramassis de n’importe quoi à un policier, mais je savais que je me devais de dire quelque chose. Jouant avec mes doigts, comme si je pensais que cela servirait à quelque chose, je commençai à dire : « Pas à ma connaissance… En fait, je ne comprends pas ce qui a pu se passer… » Je pourrai finalement un soupir, puis sachant que je ne m’en sortirais pas, peu importe si je disais quelque chose ou non, je dis : « J’ai été impliquée dans un accident de voiture, et j’ai eu mon congé de l’hôpital récemment, sans aucune contre-indication pour conduire. Mais je sais pas pourquoi, j’ai commencé à avoir très mal… » Je me tus à cet instant, regardant l’inspecteur en attendant de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: 2009
Statut civil: Célibataire et père
Lieu de résidence: Cable Beach
PROFIL✿ Inscrit le : 31/05/2014
✿ Messages : 68
✿ Age : 42

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Jeu 31 Juil - 20:15

Elle rougit lorsque je surpris son geste. Il n'y avait pourtant pas de quoi rougir. Bientôt, elle parla. Elle ne savait pas, elle ne comprenait pas. Bon, c'était tout. Je n'avais plus à m'attarder longtemps pour elle. Elle soupira. Qu'avait-elle ? Finalement, elle ajouta qu'elle avait déjà été impliquée dans un accident, qu'elle venait de sortir de l'hôpital mais qu'elle n'avait pas eu de contre-indications pour la conduite et, au volant, elle avait eu mal à la main. Brusquement, elle se tu. Je sentais son regard sur moi et je fis quelque chose de très étrange venant de moi : je pris la main de la blonde et commençais à la masser tout en lui répondant ;

-Vous avez été touchée à la main pendant votre premier accident ? Si c'est le cas, alors ce n'est pas très étonnant. Vous connaissez le syndrome du membre fantôme ? Quand une personne amputée sent une crampe dans l'un des muscles du membre qu'elle a perdu... Je crois que vous avez juste eu une crampe après votre rétablissement... Croyez-moi, ça passera avec le temps. Votre cerveau envois continuellement des impulsions électriques aux nerfs de votre main pour « la réveiller » ou quelque chose comme ça si je me souviens bien de mes « cours ». Ne vous inquiètez pas, vous n'étiez pas totalement responsable. Vos médecins auraient dû vous prévenir. Je vais chercher le râleur. On va remplir la déclaration à l'amiable.

Je lâchais sa main et allais chercher le râleur qui était très gentiment assis dans sa voiture. Je lui expliquais la situation et il sortis de son véhicule avec le document à remplir. Arrivé près d'elle, je murmurais à l'oreille de mademoiselle Williams :

-Ca ira pour remplir le constat ou voulez-vous que je le remplisse à votre place ?

Je fis un clin d'oeil doublé d'un sourire à la femme pour lui signifier que tout se passerai bien, que le râleur ne l'embêterait pas plus, que j'étais là pour l'aider. En fait, l'idée qu'elle soit, elle aussi, handicapée la rendait immédiatement plus sympathique à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Canard hors de l'eau.

MA PETITE VIE
Ma petite vie
Aux Bahamas depuis: Juin 2014
Statut civil: En couple avec le célibat.
Lieu de résidence: Dans une suite au Coconut Paradise Hotel
PROFIL✿ Inscrit le : 13/06/2014
✿ Messages : 77
✿ Age : 34

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   Ven 8 Aoû - 11:25

Chaley & Michael
Si différents et pourtant si similaires
À ma plus grande surprise, l’officier prit ma main et commença à effectuer le massage à ma place, ce qui me mit un peu tendue, parce que pour tout dire, la situation ne me plaisait pas vraiment, sans parler du fait que lorsqu’il avait pris ma main, je m’étais imaginée une tonne de trucs dans l’espace d’une seconde. Prête à retirer ma main et dire que je pouvais me débrouiller seule, surtout par dignité, je ne le fis toutefois pas, puisque l’homme commença à me parler, me demandant si j’avais été blessée à la main au cours de mon premier accident, et m’expliquant que si oui, alors il pouvait comprendre ce qui se passait, et que limite, c’était normal. Toujours légèrement craintive, je baladai pendant ce temps mon regard entre lui et ma main, qui, quelques secondes auparavant, me faisait toujours aussi mal, mais qui, finalement, commençait à être plus détendue, à croire que ce policier était réellement un expert niveau blessures et membres amputés, un truc du genre, même si ma main était toujours là et que quelques minutes auparavant, je l’utilisais toujours convenablement. Enfin, il avait mentionné qu’il avait appris ça dans ses cours, mais jamais, au grand jamais, je n’avais vu quelqu’un s’y connaitre autant, pas même un médecin, puisque ceux-ci n’avaient même pas été assez prévenants pour me dire que ça pourrait arriver. C’était inquiétant, d’une certaine façon, mais en même temps, je n’étais pas prête à hurler au scandale comme je l’aurais fait si l’agent m’avait collé une amende supplémentaire pour ce genre de chose et me l’avait dit froidement. À la place, je ne fis que hocher la tête à ses remarques, me promettant intérieurement de mettre ça au clair plus tard.

Pour le moment, tout ce qui m’importait, c’était d’en finir avec cette histoire d’accident, cet accident dont j’aurais très bien pu me passer, comme le premier, d’ailleurs. Heureusement, celui-ci pouvait se terminer en constat amiable, ce qui m’arrangeait, pour tout dire, d’autant plus que ma « victime » se tenait maintenant bien tranquille dans son véhicule, ce qui allait rendre les choses beaucoup plus simples pour tout le monde. Enfin, encore faudrait-il que je remplisse le constat, et ça, je voulais le faire moi-même, malgré le fait que l’officier me proposa de le faire à ma place. Étant quand même une grande fille, et un peu moins sous le choc, je dis, même si je demeurais un peu hésitante : « Ça va, je peux le faire… Merci quand même. » avant de lui offrir un sourire timide. Je jetai ensuite un coup d’œil à l’autre conducteur, mais pas assez longtemps pour croiser son regard – et c’était tant mieux – puis ne pouvant pas rester ainsi, sans satisfaire ma curiosité, je lui dis : « Par contre, après que ce soit rempli, je peux vous poser une question sur… ma main, la crampe que j’ai eue et tout ça ? » Comme une enfant qui demande une grosse faveur, j’attendis une réponse, ne m’attendant pas à ce que celle-ci soit nécessairement positive. Si ce n’était pas le cas, alors tant pis, même si j’aurais aimé être éclaircie sur ce sujet que je ne connaissais pas – et que je n’aurais pas voulu connaitre si ça n’avait été que de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si différents et pourtant si similaires [Feat Chaley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» avoir accès aux différents thèmes de discussions...?
» les différents labels écologiques
» Les différents types de tocs
» Les différents types de shampooings
» Noms des différents make-up des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Beautiful Lie 2.0 :: Nassau City :: Bay Street-